dimanche 29 septembre 2013

Ciel d'orage


Hier soir, vers 18h30, l'orage tant attendu est enfin arrivé.





Quelques minutes d'émerveillement.



jeudi 26 septembre 2013

La Dame aux doigts d'or

Elle s'appelait Ginette, en toute simplicité, et avait des doigts en or.


Elle était la maman de Michèle. Elle est décédée tout au début de cette année, à 81 ans.
Je ne l'ai pas connue, mais dimanche dernier, chez Michèle, j'ai découvert une partie d'elle, ses ouvrages, ses outils de couturière, crocheteuse, tricoteuse, brodeuse.


Des étoles douillettes


Nappes brodées, avec incrustations de pièces au crochet ...


... des fleurs en appliqué, associées au point de croix et point de tige ...


... celle-ci n'est pas faite pour cette table qui ne la met pas en valeur ...


... mais nous permet d'admirer les détails d'une corne d'abondance fleurie ...


... une nappe dont Michèle m'a fait cadeau, ... je suis très touchée, merci ...


Quelques 194 hexagones en coton que je me suis proposée d'assembler pour terminer le plaid commencé.





Une belle veste bien chaude


Une dessus de table (je suppose) carré ... en coton ...


... encore un cadeau ... je suis très très gâtée ...

... et je ne montrerai pas tous les napperons, toutes les pelotes de laine, coton, les dizaines de bobines de fil, les catalogues de modèles et les livres, tous les outils dont s'équipe une bonne couturière/tricoteuse ... les outils et matières d'une vie ...

Merci Michèle de m'avoir fait entrer dans son intimité, un autre beau cadeau.







Pas encore ...

Les prémices de l'automne, bien que nous ayons encore des après midis entre 35 et 40° ...


... c'est, le matin, mon bol de chicorée au soleil ...


... des pan-cakes sans gluten pour le goûter alors que la levure gonfle pour la préparation des pains ...


... la première récolte de pommes à la fraîche avant que les frelons viennent se régaler, ici, des fruits du pommier Chaux, variété régionale que vous pourrez trouver au Conservatoire Régional d'Aquitaine ...


... et bien sûr, les premiers cèpes au parfum incomparable ...





lundi 16 septembre 2013

Chaussettes patrimoniales

Il est quasiment entendu pour moi, maintenant, que chaque année je passerai les journées du patrimoine chez Luc pour son anniversaire.


Luc et Gwen, maraichers bio dans  le Gers ... 


Toujours bien reçus, nous nous régalons de moments super sympas, tranquilles, pleins de bonne humeur, de simplicité ... et de bons repas :o)


Pas de pluie par ici pour nous empêcher de manger dehors sous le chêne.


Des chaussettes donc de trentenaire, en Cho'7 de BdF, terminées juste à temps .... alors qu'elles étaient promises pour l'année dernière :o), du 45 garçonnet !


Et voici Thaïs, qui, du haut de ses 5 ans supporte (pour de rire) une des calebasses échappée de la serre de la maison. A titre informatif, ces calebasses font d'habitude une vingtaine de centimètres ... mais chez Luc et Gwen, tout est toujours plus gros, comme en Amérique ! Et c'est même pas fait exprès !



vendredi 13 septembre 2013

Feuilles irlandaises

Une première tentative de boucles d'oreilles au crochet l'hiver dernier.
J'avais choisi une feuille irlandaise pas trop grosse ni trop petite, et je n'avais pas envie de faire des boules ...


Quelques perles pour faire un peu plus "bijoux"(faut qu'ça brille).


En coton orange


ou bleu

les violettes ont été adoptées







mardi 10 septembre 2013

Couquie


... avec son éléphant préféré auquel elle donne de terribles raclées quand elle est au top ... et qui est sur mes genoux en ce moment, avec le bouton ronronnements sur maximum ... et qui meurt d'envie de se jeter sur mes boucles d'oreilles ... et qui réclame des caresses ... et me lèche les doigts de la main gauche pour une toilette/manucure haute qualité ... :o)

jeudi 5 septembre 2013

Half granny square number 3

Ce matin, un petit tour au marché d'Eauze (éauze), ville principale du Bas Armagnac, côté Gers.


Eauze fière de sa cathédrale ... si si, je n'y croyais pas, mais il y a une cathédrale à Eauze, une vraie.


Un beau marché tous les jeudis où nous nous rendons de temps en temps pour y retrouver les amis avec  lesquels on discute des nouvelles autour d'un café.

Aujourd'hui, c'était spécial châle, celui que j'ai fait pour Isa et que j'étais heureuse de lui apporter.


Isa et Patrick, maraîchers bio. Isa avant le châle.


Et Isa après.


Essayage qui n'a pas manqué d'attirer les tricoteuses de passage.
Trop chaud pour le garder sur les épaules. Nous avons eu 40° sous abri cet aprem.

Je n'ai pas fait les sempiternelles photos des étalages appétissants de fruits, légumes, fromages et autres produits de terroir.
Par contre, juste une petite des tissus servants de fond à l'étalage d'un marchand de vêtements :


Des patchworks fleuris dont je me serais bien fait quelques jupes et pantalons.




mercredi 4 septembre 2013

La brûlure, suite.

Alors voilà, ce qui reste de ma brûlure, le lendemain ...


... une tache rose, la peau un peu marquée en surface là à gauche, au bord de la tache d'ombre, plus de douleur, aucune sensation désagréable, juste un mauvais souvenir.
Pour aider à bien cicatriser, je vais encore mettre de la lavande ce soir, et peut-être demain soir ... si je n'ai pas oublié ...

mardi 3 septembre 2013

Lavande ... magique ...

A midi, j'ai fait cuire deux cuisses de poulet à la poêle ... oui, je sais, c'est passionnant :o)
Pour réchauffer le riz dans la même poêle, j'ai vidé l'huile en trop dans un petit bol ... et d'un geste un peu trop brusque, je l'ai écarté du plan de cuisson : vlan l'huile bouillante sur le bras.

Vite sous l'eau fraîche pour éteindre et savonner pour enlever l'huile. Vite le flacon d'huile essentielle de  lavande aspic et vlan, une bonne giclée sur la brûlure.


Ca m'a chauffé jusqu'à 15 h, avec une belle marque rose foncé partout où l'huile a touché la peau, et tout d'un coup, plus rien. Il reste juste une petite trace rose. Je remettrai de la lavande ce soir.


La photo de mon bras, je l'ai prise à 16 h. La tache de brûlure s'étendait de la naissance du pouce jusqu'aux 3/4 du bras. Je savais que la lavande était EXTRAORDINAIRE pour les brûlures, je m'en étais déjà servi, mais encore jamais comme ça.
J'ose donc vous conseiller d'avoir comme moi, toujours à la maison, un flacon d'huile essentielle de lavande aspic : Lavandula latifolia, c'est la meilleure pour ça, même si les autres sont efficaces.
Bien sûr, d'une très grande efficacité si elle est utilisée tout de suite, et surtout pas sur une brûlure qui a enlevé la peau, parce que là, c'est la lavande qui va vous brûler.

lundi 2 septembre 2013

Après la mue

Quelle chance de découvrir cette mante religieuse qui vient juste de muer, là, à côté de la table de jardin.
Une forme blanche dans l'herbe attirait mon regard et me questionnait, il m'a suffit d'approcher en douceur pour la voir, ressemblant à une ombrelle repliée.


Elle est encore accrochée à son ancienne enveloppe que l'on voit, juste au dessus de sa tête.





dimanche 1 septembre 2013

Halfy

Je n'étais pas en vacances, mais côté crochet, c'est le calme plat depuis quelques temps.
Les premiers jours de septembre arrivant avec leur fraîcheur nocturne, j'ai pu remettre les mains dans la laine et terminer ce châle commencé au printemps.


Oui oui, encore un half granny square. J'ai fait des envieuses cet hiver en me promenant avec le mien, et du coup, une commande par ci, une autre par là, ... pff ... laisser moi souffler un peu les copines :o)
Encore quelques 120 fils à rentrer, quelques 500 franges à couper et nouer ... et le tour est joué.