lundi 21 octobre 2013

J'embobine


Je viens juste de découvrir le plaisir de faire ses bobines de laine.
Bon, tourner la manivelle, c'est pas sorcière, et pas besoin d'avoir fait math/sup pour y arriver, et puis ça ne procure pas non plus de plaisir particulier ... enfin pas chez moi :o)

Mais je suis bien fière de pouvoir enfin mettre en pelotes les écheveaux de laine Blue Leicester teints par Clothogancho (en cadeaux, hi) avec le bobinoir et l'écheveaudoir (merci à Chantal pour le vocabulaire) offerts par Michèle.


Photos floues, enfin côté fil, à cause de cet appareil photo qui n'a pas compris qu'il fallait faire la netteté en priorité sur la laine !


Ah la la mes aïeux, je n'aurais jamais cru ... qu'un jour je ferais des bobines ... 


A gauche, la première, plutôt nulle, ensuite la deuxième : un léger progrès, et enfin, la troisième, ça roule. Pas besoin de faire math/sup, mais faut quand même comprendre comment ça marche bien.

Merci les filles pour ces beaux cadeaux !!!


dimanche 20 octobre 2013

Du carton



Des boîtes en carton commencées l'hiver dernier, qu'il fallait terminer pour enfin ranger ...


... les 33 tours, trésors d'un autre temps :o), mais toujours prêts à tourner,


et les pelotes de laine qui attendent dans des poches en plastique, ... les poooovres.

Pas de la super finition, ni de la grande décoration, mais j'aime bien la couleur carton/kraft.

Et c'est vraiment trop bien, des boîtes solides, bien rigides ... je radote avec ces cartonnages, mais je trouve le rapport qualité/prix indiscutablement génial.



vendredi 18 octobre 2013

Simplement veste



Une veste pour homme, toute simple, en laine chinée, Jaspée de BdF, d'après un modèle de BdF dont je n'ai pas tricoté les côtes fantaisie, ni les torsades, ni le point de riz.


Je remercie Lord Greystoke d'avoir bien voulu pauser pour moi malgré les 25° sous abri ce soir.







mardi 15 octobre 2013

Automne que j'aime

Je pourrais même ... presque ... dire que j'adore.
Ma saison préférée avec le printemps, pasque l'été est trop chaud et l'hiver trop froid.

L'automne, c'est le top, pour moi qui adore courir le sous bois à la recherche de champignons ... en des balades solitaires pendant lesquelles j'ai l'impression d'être seule au monde ... ce qui est très supportable quand on sait pertinemment qu'on ne l'est pas :o)


Comme les cèpes ne sont pas encore décidés à sortir, aujourd'hui on regarde un peu ailleurs.
Des champignons tout petits, dans les deux centimètres de haut. J'ai cherché dans mon bouquin, mais je ne suis pas décidée : des Marasmes ou des Mycènes, il faudrait un spécialiste pour l'identification.


Un bien gros, 25 cm ailes déployées, super beau. Facile à nommer celui-ci : le Polypore du bouleau.


Mmmmh, on rêve d'avoir la taille d'un schtroumpf et de faire sa maison dans un champignon. Pratique pour s'abriter quand il pleut ...


Celui-ci, juste à côté du précédent, et à peine un peu plus petit, est aussi un polypore, exactement un coriole, mais Versicolor ou Zonatus ? pfff, chais pas.
De toute façon, je ne mange que les cèpes et les chanterelles.


Version habitat de campagne avec balcons grand angle pour admirer le paysage.


Enfin, celles qu'on ne présente plus, les stars d'octobre ...


Châtaignes tant aimées ... tant ramassées, tant dégustées, à n'importe quelle heure de la journée.
Cuites à la cocotte minute avec une feuille de figuier et de l'anis ... la recette de ma maman, que je ne change pas ... parce que c'est comme ça que je les préfère. 

Cette année, je tenterais bien la purée de marrons, pour en conserver. J'ai déjà essayé le congèle et les bocaux, cuites, c'est très bon, mais au cours de l'année, je n'ai aucune envie d'en manger. Par contre, en purée, peut-être dans mes yaourts de soja ? ...


dimanche 13 octobre 2013

Que le snood soit avec nous.


Puisque nous avons eu la première gelée (surprise) matinale avant hier,
puisque hier, les Marmottes ont vu tomber les premiers flocons,
puisque je n'en avais encore jamais fait un,
et que le dernier article de Crochet-passion m'a beaucoup plu


je me suis enfin mise au snood


un peu roots celui là, en Giboulées (j'y suis pour rien) de Phildar au crochet 5,5


un modèle trouvé donc chez Crochet-passion, une vidéo très sympa, en anglais, mais pas besoin de connaître pour comprendre la procédure


un point que j'aime beaucoup, pas très adapté à cette laine irrégulière
mais sa souplesse est tellement agréable


c'est le premier, mais il y en aura d'autres, sûr sûr sûr.




Des petits riens



Vous devez vous demander de quoi il s'agit ... comme je n'arrive pas à faire de photo potable de l'intérieur de la maison, c'est la sombritude, malgré le soleil qui veut absolument nous préparer un beau dimanche. Durera, durera pas ? On aura la surprise, en tout cas, il nous a permis de refendre un peu de bois ce matin ... et je suis nase.



Nous avons donc ici, deux embrasses de rideaux que je viens de terminer avec le coton que Michèle m'a gentiment donné. 


Des embrasses qui pourraient servir de jarretières, sauf que le coton est juste un peu trop gros pour ça à mon goût ...


Des embrasses pour maison de poupée ... ou maison de sept-nains ... oui plutôt de sept-nains, et comme je n'aime pas quand ça pendouille de partout, là, ça donne un petit air cosy et kitch en même temps ... 


... des petits riens qui font du bien.