lundi 28 décembre 2015

Tarte briochée aux prunes .... sans gluten


Ca fait bien des siècles que j'ai envie d'essayer ce type de tarte, pour changer des tartes aux pâtes brisées ou feuilletées (ça, j'en fais jamais, trop long à faire, et je n'achète pas de pâte feuilletée toute prête, je trouve que c'est beaucoup trop salé), et bien j'aurais dû m'y mettre plus tôt parce que je trouve super bon, même meilleur que les autres ... je peux le dire (yes I can :o).

  
 La recette

pour un moule à tarte d'environ 27 cm de diamètre

80 g de fécule de maïs
60 g de farine de riz
60 g de fécule de pomme de terre
50 g de poudre d'amandes
15 g de poudre de lait
30 g d'huile d'olive
1 oeuf
25 g de sucre en poudre
1 sachet de levure de boulangerie lyophilisée
1 pincée de sel
1 verre d'eau tiède
1 bocal de prunes au naturel de la maison

Mélanger tous les ingrédients secs dans un saladier.
Ajouter l'oeuf battu, l'huile d'olive, bien mélanger. Ajouter un peu d'eau tiède jusqu'à obtenir une pâte lisse mais pas liquide, une belle pomade épaisse ...
Verser et étaler dans le moule huilé. Laisser lever une bonne demie heure dans un endroit tiède.
Lorsque la pâte est levée, y répartir les prunes égouttées et dénoyautées, les enfoncer un peu dans la pâte.
Pour atténuer l'acidité apportée par les prunes, je glisse des petits morceaux d'une banane entre les prunes.
Cuire 30 mn au four préchauffé th 4 (180°).




Version pommes




dimanche 29 novembre 2015

Vieux motard me cageait


... je traduis au cas où : mieux vaut tard que jamais ...
mon premier sac boule ... alors qu'il n'intéresse plus grand monde sur la toile ... ben tiens, l'heure des calendriers de l'avent est venue et toutes les joyeusetés de noël vont prendre la vedette tout le mois de décembre, il va y avoir de l'échauffement d'aiguilles et de crochets ... vroum vroum vraaaaoum !

Donque, je disais que, grâce à Chantal qui m'en a mis un dans les mains, j'apprécie beaucoup le sac boule alors que je n'étais pas particulièrement attirée par ... 
du coup, je suis passée à la fabrication et je suis toute fière de mon p'tit sac ... qui aura sûrement des frères et des cousins.


 Totalement partiale, je ne lui trouve que des qualités :o)


 J'ai même osé le bijou de sac ... une première aussi.

 

 Aller, même si vous pensez à autre chose en ce moment, je vous le conseille.
Simplissime à réaliser, puisqu'il est fait d'un carré d'antan grande taille, il est tout terrain et se plaît partout :o) ... et il fait un chouette cadeau.

Bisettes du frigo



vendredi 27 novembre 2015

Après la pluie ...

... on découvre que le ciel est toujours bleu ... là haut, au dessus des nuages, et qu'on l'avait oublié.









Et puis on se rassure comme on peut ... on se dit que c'est bon signe quand on découvre des dizaines et des dizaines de coccinelles chez soi, venues se mettre à l'abri du froid.



lundi 16 novembre 2015

mercredi 11 novembre 2015

Et la Marmotte ...


... ne fait pas que mettre le chocolat dans le papier d'alu ...


... elle se met à la reliure ...

... avec bonheur ...

... et elle fait des cadeaux surprise ...

... merci pour ce beau carnet de dessin, il ne me reste plus qu'à me mettre au travail ...


dimanche 8 novembre 2015

Derniers vestiges ?


Les cols, mitaines, écharpes, snoods, châles, vestes, pulls, bonnets et manteaux douillets que nous tricotons encore seront-ils bientôt les derniers vestiges d'hivers que nous ne connaîtrons plus ?

Avec plus de 30° sous abri, devant ma porte en ce début novembre, je persiste à tricoter de quoi se protéger du froid.


un col tout simple en Astrakan de Phildar, au point mousse, aiguilles n°8




Suivi d'une version en blanc, même qualité de fil, agrémenté de quelques rangs en fils mélangés.





Zut ! pas pensé à mettre ma moumoute ...



Et voici les petites mitaines ... toutes simples aussi, en Berlande de BdF, tricotées en rond aiguilles n°3




Je n'ai pas pris le temps de mettre le tuto au propre, mais c'est pour bientôt.

Cet après midi, j'ai quand même réussi à passer la tondeuse dans mon jardin, sous un soleil radieux et le grand bleu, en short et débardeur ....
dans les bois, les feuilles mortes craquent sous les pas, les quelques champignons courageux de sortir sèchent sur pied, et dans les palombières, les chasseurs se morfondent en attendant les palombes.

E la nave va ...


jeudi 29 octobre 2015

Côté sud



 Chose promise chose duse, 
nous voici de retour près de la mare,
et cette fois, on suit le ru qui longe le terrain.




 Difficile de se repérer, c'est l'enchevêtrement des bourdaines, fougères, ronces, chèvre-feuille, lierre, au milieu des hêtres, chênes, saules, noisetiers, bouleaux, aulnes



 on prend le petit passage pour ne pas s'embourber





 ci dessus au fond, une mare presque à sec, d'habitude pleine d'eau



 les souches et arbres morts se transforment en jardins miniatures


en aire de pic-nic


 le soleil tente quelques traversées de brume ... et de feuillage


 les chats m'ont suivie


 ici, il y a toujours de l'eau ...


et des chats


le domaines des sangliers, des ragondins, hérons, canards sauvages, martins pêcheurs


 un pied de mouton


des pieds de chênes






aller, on rentre


 le soleil finit par gagner ... un autre spectacle commence


mais il est temps de rentrer


  repasser derrière la mare où le ciel bleu se reflète


Alors on lève les yeux ... et on s'envole.