jeudi 30 avril 2015

Joli printemps

Malgrè les mauvaises nouvelles sans cesse chariées par le long fleuve pas tranquille de la vie ... la vie, justement, suit son cours.
Rien de mieux que l'explosion du printemps pour nous pousser vers l'avant ....

... avec un pitch ici, un poutch là, un pètch ailleurs, on avance, on avance ...

... un petit tour vers le carton des oubliés ...

... le seul et unique patchwork réalisé voici plus de 20 ans, et pas fini bien sûr ...


Je me décide à le doubler et quilter, pour ça, je vais jeter un oeil dans mon encyclopédie du fil (merci Chantal ... je ne le dirai jamais assez) parce que je ne sais pas comment on fait.


Et ben voilà, c'est parti. Bon, je fais simple, je ne mets pas de garniture dans mon sandwich, pas de ouatine pour matelasser.


Etape préparation du quiltage (j'ai pas envie de dire quilting ... pff, quel caractère !), faufilage des deux épaisseurs de tissu ensemble, par terre, envers contre envers en rayonnant du centre vers les bords. Oui, je sais, j'avais fait ce patchwork vraiment à l'arrache, les pièces ne sont pas bien assemblées :o ... pas grave, ce sera mieux la prochaine fois.

Et puis tiens, la pluie s'arrête aussi pour balancer un sourire, quand même .... il n'y a pas que du gris.




Je me retourne et il y a des sourires par là aussi






Depuis une semaine, il nous embaume sous son châtaignier.

Et ce matin, une découverte dans le houx près du fil à linge ... 


Si la merlette ne s'en était pas enfuie à grands bruits, je n'aurais rien remarqué ...


MERCI LES CLOCHES !!!

 Du dessin aussi, pas très gai c'est vrai, mais du dessin en cours quand même.



Le jardin potager s'affole un peu, l'herbe pousse pousse ... j'y travaille petit à petit .... pas de photo, on voit rien, c'est encore le chantier, mais les plants de tomates, concombres, betteraves et physalis trépignent dans la serre .... il va falloir améliorer le rendement.

Bon, ben rien que ça je suis fatiguée ... aller z'y va.

A tout bientôt.


lundi 27 avril 2015

Moi, toi et tous les autres


Encore une perle de film


Un film de Miranda July, c'est elle là, à droite, qui joue aussi.

Je dirais même que ce n'est pas un film mais une poésie.

Il est en anglais, sous-titré en français, mais c'est mieux comme ça, on a bien les voix et les intonnations des acteurs ... c'est nécessaire.


Cette vidéo n'est pas de très bonne qualité, mais elle donne une toute petite petite idée.

A +

PS : on voit parfois un petit bout de couverture au crochet, par là, dans le décor ...

PS n°2 : je vous ai mis la bande annonce du film Le Nom des Gens ici, c'est mieux quand même ...


lundi 20 avril 2015

Pour mes lunettes

En décembre dernier, j'ai enfin eu une nouvelle paire de lunettes ... il était temps, même si je me dis parfois devant mon miroir :
"je vieillis donc j'ai plus de rides, je vieillis donc j'y vois moins bien, donc, plus j'ai de rides, moins je les vois" :o)

Non non, cette photo n'est pas de David Hamilton.

Donque, pour crocheter, dessiner, tricoter, lire, coudre et tout et tout ... ça ne le faisait plus du tout.

Ni une ni deux je me décide à crocheter un étui à lunettes pour les protéger, les précédentes étaient lamentablement rayées par un étui "rugueux".


Tellement facile et sympa à faire que je me suis amusée en trois couleurs : vous vous changez, changez d'étui !


Ils ont attendu que je me décide à trouver de quoi les doubler dans les chutes de tissus conservées au coffre, et les équiper de leur petit bouton sorti du même coffre.




J'ai utilisé le Point de Paris, que j'avais essayé sur ma Folie Douce de couverture et que j'avais beaucoup aimé crocheter. S'il vous plaît, je vous mets ci-dessous le shéma, c'est tout simple.


Sur un nombre de mailles multiple de 3 plus 4 mailles pour la chaîne de base.

Et voili.
A tout bientôt.


vendredi 17 avril 2015

Des p'tits trous ... des p'tits trous


Hello ! Merci les filles et les garçons d'avoir participé à mon jeu des 2 différences (voir ici), et aussi pour les compliments sur la modèle et la tunique ... totalement désintéressés of course.

Bon, mais qui a gagné finalement ?
Alors, vu le nombre des participantes (je vous rappelle que dorénavant, le féminin l'emporte sur le masculin), les délibérations du jury ont été laborieuses.

Je m'étendrai en vous précisant que Clothogancho (alias Emma) ne s'est pas mouillée de ce côté là, seulement dans la piscine, Chantal a frolé, sinon trouvé la solution, et que seule Véro a vraiment compris qu'il y avait un petit piège (gnark !), c'est à dire :

Il n'y avait aucune différence entre les deux photos !

Donc, Véro tu as gagné ... à être connue ...
comme vous toutes d'ailleurs (puisque je suis adepte du Jacques Martinisme, c'est à dire : "tout le monde a 10 !")
et j'invite les passantes et les passants à se rendre sur vos blogs respectifs vous rendre une petite visite en cliquant sur vos noms ci-dessous :







Et voaaaaalà.



Passons aux p'tits trous.

Je continue à vider mon carton plein d'ouvrages en dormance, puisque c'est le printemps.

Cette fois-ci, des p'tits et gros trous à boucher dans mon jean.

Tout d'abord, l'entre-jambe décousu à recoudre .... il ne me semblait pas être surgonflée à l'arrière, mais le résultat était là. Il a bien fallu faire marcher la machine à coudre.

Ensuite, la boutonnière ne se sentait pas bien, quelques points de grébiche et/ou de feston lui ont redonné le moral.


 Je suis très novice en broderie et pas super soigneuse, mais je m'en suis pas trop mal sortie ... en toute modestie.

Troisième type de trou : la déchirure au niveau du clou des poches arrières


aux deux poches (mais j'ai pas pris les deux en photo ... zoublié)


Une pièce de coton à l'intérieur et un rond de tissu décoratif récupéré sur un t-shirt




Il y a aussi pas mal de petites taches de peinture bleue que je transformerai sûrement en petites fleurs ou autres joyeusetés ... mais ce sera pour plus tard.

En tout cas, une bonne chose de faite !

A tchao !


lundi 13 avril 2015

Les 2 différences

Bon ! comme il fait beau, que le soleil brille, que les oiseaux et les grenouillent chantent et que les bourgeons s'ouvrent ... et qu'on a encore un peu le droit de rigoler (pour l'instant)... bon d'accord hein, mais pas de n'importe quoi ... et pas tout le temps hein ? et pas n'importe où aussi ...
... bref, je vous propose un petit jeu, celui des 2 différences ... pas 7 c'est déjà trop fatigant.

Donque, ces deux photos sont les mêmes, mais 2 différences se sont glissées dans la deuxième, et puis aussi dans la première, et puis dans les deux, à vous de trouver lesquelles.























Tout ça pour vous dire que j'ai enfin terminé cette tunique baba commencée deux ans plus tôt.
Une tunique en Phil Lin (qui contient surtout beaucoup de viscose, et tant mieux pour le côté "agréable à porter") acheté en soldes il y a quelques années (il n'y avait plus d'autre couleur) dont le modèle est issu du catalogue Phildar Tendances Printemps 2006.


Aller, je vous souhaite un bon printemps.
Et comme le dirait une souris grise que j'aime bien :

Bisettes !





vendredi 10 avril 2015

Blinies sans gluten


Comme de bien entendu, le pain sans gluten perd très très vite de son élasticité, surtout qu'il contient en général une grande proportion de farine de riz qui durcit en séchant.

Je suis donc passée à la cuisson de ce pain à la vapeur, pour éviter le problème de croûte qui se dé-sèche à vitesse hypersonique et qui devient dure comme de la pierre, mais celà n'a pas suffit, mes dents vieillissantes ne supportent plus.

Comme je fais des crêpes et des pancakes sans gluten délicieuses (oui, c'est nouveau, le féminin l'emporte sur le masculin :o), j'ai testé la formule blinies, que j'ai adaptée à mon goût.

Je suis ravie du résultat, des pains blinies qui font office de tartines, moëlleuse, cuites commes des crêpes d'où économie de temps, et pas le temps de sécher. C'est tellement bon et agréable à manger qu'il faut faire attention à la sur-consommation :o)


La recette pour 18 à 20 blinies de 20 g environ :

pour 200 g de farine en tout : 
84 g farine de riz
40 g fécule de pommes de terre
28 g farine de manioc
28 g farine de maïs 
20 g farine de riz gluant

15 g lait en poudre
1 oeuf
1 càs d'huile d'olive
4 g de levure de boulangerie lyophilisée
1/2 càc de sucre
150 g d'eau
1 à 2 pincées de sel


Dans un petit bol, mettre la levure à gonfler dans 2 à 3 càs d'eau tiède avec la demie càc de sucre si c'est une levure qu'il faut faire gonfler (15 mn) avant de la mélanger à la farine.

Quand la levure est gonflée, dans un saladier, mélanger les farines, ajouter le lait en poudre, la levure, l'oeuf, l'huile d'olive, le sel. Commencer à mélanger.
Ajouter l'eau par petites quantités afin d'obtenir une pâte fluide mais bien épaisse.
Bien mélanger.
Recouvrir et laisser gonfler dans un endroit d'au moins 20° pendant une à deux heures (cela dépend de la température qu'il fera chez vous).

Lorsque la pâte a bien levé, y ajouter un petit peu d'eau tiède parce qu'en général, elle sèche un peu pendant la levée. Il faut obtenir une pâte bien plus épaisse que la pâte à crèpes.

Cuire comme des pancakes ... l'idéal c'est la poêle à blinies bien sûr, mais elle n'est pas nécesssaire.

Bon apétit.





mercredi 1 avril 2015

Ceci n'est pas un poisson d'avril ...

... ça fait bien pas mal que j'y crois plus au P... euh, bref, ça tombe bien quand même ... voilà voilà.

Dans le placard de mamie Yvonne (qui faisait du crochet et du tricot ... et avait un nez à cèpes ... et avait été bouchère-charcutière dans son village ... et fut la première à avoir une voiture) ...


... elle est assise sur le marche-pied (à sa droite c'est mon père et au dessus mon grand père :o) ...

et nous a quittés depuis plusieurs mois à plus de 90 ans

... donc, ma mère a trouvé récemment dans ce placard une paire d'objets étranges ...


... jamais vus auparavant. Elle a pensé tout de suite à des bonnets pour bébés, mais la forme et le fait qu'ils soient en paire voulait dire qu'il s'agissait d'autre chose.

ET ! je vous le donne en mille Mesdames et Messieurs ... devinez de quoi s'agit-il ?

Je ne vous proposerai que trois réponses possibles :

1
 une paire de rames au tricot pour quand les deux calottes glacières auront fondu, ça pourra toujours servir à faire avancer la barque que l'on aura eu le temps de tricoter d'ici là ?

2
un bonnet de jour et un bonnet de nuit pour Princesse ?


3
des chaussons tricotés ?



TADAM !!!

Et bien oui ! vous avez trouvé !
Il s'agit bien d'une paire de chaussons tricotés.


 Mamie Yvonne n'a pas laissé de trace du modèle de ces chaussons, mais c'est suffisamment simple pour les tricoter sans.
Si vous voulez vraiment un tuto pour vous aider, j'ai trouvé deux adresses.
Le premier tuto est en français, le segond en anglais, et dans les deux les liens à nouer à la cheville n'existent pas, ils sont remplacés par une petite bande qui relie les deux côtés du chausson.



Les deux modèles sont réalisés aux aiguilles 4,5 et ceux de ma grand-mère sûrement aux 3,5 ... je les trouve un peu plus raffinés ... si je puis-je dire.
L'essentiel est de conserver le principe et de les tricoter d'une pièce avec la grosseur d'aiguilles qu'on veut.